Comment boucler une journée pénible

 


Il y a des journées où tout va mal ! Comment faire pour, le soir en rentrant, ne pas faire “profiter” tout votre entourage de votre mauvaise humeur ?

 

Utilisez un geste symbole

 

En quittant votre bureau, fermez-le à clé, faites-lui un gros baiser d’adieu, etc. Tout geste qui symbolise le fait d’enfermer, de quitter, de laisser vos soucis derrière vous est bon !

 

Créez une image mentale positive

 

Cela vous permet de couper le flux des pensées obsédantes de la journée.

 

Si vous le pouvez, fermez les yeux, sinon, tout en conduisant, pensez à des choses agréables, relaxantes pour vous.

 

Imaginez-vous en train de boire un whisky ; souvenez-vous de la joie de votre dernier dimanche où vous faisiez du vélo ; ou pensez tout simplement à ce qui vous relaxe le plus.

 

Dès que vos pensées s’échappent et repartent vers le travail, remettez-les doucement dans le droit chemin !

 

En arrivant chez vous, saluez tout le monde chaleureusement

 

Faites-le avec un grand sourire, puis disparaissez pendant 10 minutes. Prenez une douche. Mais, surtout, changez de vêtements. Tout en vous déshabillant, imaginez-vous que chaque vêtement est un bout de vos soucis que vous laissez derrière vous.

 

Si vous le pouvez, allez faire une ballade

 

Activez-vous physiquement, cela vous fera du bien. Occupez-vous de vos enfants ou de votre compagne, et là, la bonne humeur régnera.

 

Solutionnez un problème grâce à la méthode des 4 points

 

Par cette méthode, vous résoudrez vos problèmes plus rapidement et plus efficacement.

 

Utilisez la méthode des 4 points pour vous assurer que votre attitude vis-à-vis du problème est rationnelle et que votre solution est bien pensée :

 

1. Définissez le problème très clairement

 

Vous devez pouvoir l’écrire de façon très concise. Dites-le à haute voix. Souvenez-vous : ce qui se conçoit clairement, s’énonce clairement !

 

2. Partez à la recherche de l’information qui va vous aider à trouver la solution

 

Étudiez et faites des recherches d’idées nouvelles, sans oublier les expériences passées qui peuvent être très riches en enseignement.

 

3. Dormez sur votre problème

 

La nuit porte conseil !
Laissez votre subconscient travailler pour vous et vous aider à trouver une réponse.

 

4. Testez votre réponse. Parlez-en autour de vous et encouragez les autres à s’exprimer.

 

Lorsque vous travaillez en équipe, encouragez tous vos collaborateurs à avoir une attitude positive vis-à-vis d’un problème et à trouver la solution eux-mêmes.

 

Pour cela, vous devez :

 

1. Ouvrir tout grand tous les canaux de la communication

 

Donnez à tout le monde la possibilité de s’exprimer. Partagez la recherche de solutions, mais aussi les résultats !

 

2. À part en temps de crise ou de problème vraiment urgent,

 

laissez-leur du temps pour développer une réponse et suivre la méthode des 4 points pas à pas.

 

En règle générale, les idées créées sous pression sont moins bonnes que celles qu’on laisse “infuser comme du bon thé”.

 

3. Apaisez la peur du ratage !

 

Faites savoir qu’il est préférable d’essayer et de rater, que de ne rien faire du tout !

 

“Rire, c’est risquer de paraître idiot.

 

Pleurer, c’est risquer de paraître sentimental.

 

Tendre la main, c’est risquer de s’impliquer.

 

Exposer ses sentiments, c’est risquer d’être rejeté.

 

Faire part de vos rêves à la foule, c’est risquer de paraître ridicule.

 

Aimer, c’est risquer de ne pas être aimé en retour.

 

Aller de l’avant malgré les probabilités contraires, c’est risquer l’échec.

 

Mais il faut prendre des risques, car le plus grand danger dans la vie, c’est de ne rien risquer. Celui qui ne fait rien n’a rien. Il peut éviter de souffrir et de pleurer, mais il ne peut pas apprendre, sentir, changer, grandir ou aimer. Seul est libre celui qui prend des risques.”

 

(Auteur inconnu)


©MMXII-295 www.communicateurs-efficaces.com

 

9 réflexions sur “Comment boucler une journée pénible”

  1. Je suis présentement nouvelle dans la formation Aurélien. En parcourant mon cour j’ai découvert votre site. Je vois que cela fait plus de 2 ans que vous avez votre blog. Je suis impressionnée de voir que vous avancez très bien et le parcours que vous avez fait. J’aspire un jour d’en faire autant.
    J’aime bien votre façon d’écrire c’est épurée, rapide et facile à comprendre. J’ai parcouru votre site et c’est vraiment le développement personnel qui m’intéresse car c’est ma passion. Donc, finalement ma requête est sur l’échange de lien étant donné que vous avez connu cette expérience lors de votre propre formation vous êtes en mesure d’en connaître toute l’importance. D’une petite nouvelle qui commence et qui aimerait bien aller plus loin. Merci! de me lire et je serais très honoré de vous compter parmi mes liens.
    Françoise.

    1. Bonjour Françoise, votre site/blog est intéressant. Le sujet reste en lui-même passionnant. Vous souhaitez partager directement avec vos visiteurs sur votre site/blog ? Je ne vois pas la fenêtre pour insérer un message personnel ?
      Pour répondre à votre question, j’accepte votre requête d’échange de liens. Comment souhaitez-vous procéder ?

  2. Jacques (Brasilia-Brésil)

    Bonjour Sébastien,

    Je viens de te découvrir à travers cet article.
    Pour avoir travaillé sur différents sujets relatifs au “mieux être” et surtout aux ” relations humaines” à travers les différentes phases de la vie (famille, travail, retraite) depuis l’âge de 20 ans….je ne peux que te féliciter sur cette synthèse qui, sans aucun doute, aidera beaucoup ceux qui ont besoin de rompre avec le côté négatif des choses.
    La vie est faite d’épreuves qui nous mettent souvent à cran. Il faut savoir qu’elles sont nécessaires à notre progression, aussi curieux que cela puisse paraître.
    J’ai 70 ans et pourtant je me sens très jeune en comparaison de certains vieux amis qui se sont laissés embarqués dans le train-train quotidien. je fais mes 15 km par jour (au lieu des 25 de jadis), travaille plus de 7h par jour en tant que Consultant en Commerce International, je lis beaucoup, je visite Internet comme un curieux effreiné et je donne des conseils sans me prétendre être un coach diplômé, en me basant sur mes expériences personnelles: on peut parler, selon moi, de choses que l’on a pas vécues.
    A tous ceux qui sont moroses parce que la journée a été mauvaise, je réponds: “si vous saviez le nombre de fois que je me suis ramassé, que j’ai pris des risques, que j’ai fait le mauvais choix…..vous seriez impressionnés. Mais, j’ai persévéré, j’ai acquis une force grâce à la spiritualité et aux conseils comme ceux que vous lisez ici. J’ai appliqué la Loi d’attraction et me suis aperçu que tout pouvait changer pour peu qu’on le veuille”.
    Pour cela, il faut bouger. Il faut communiquer. Il faut sortir, comme je le disais à mon futur “employeur”, de sa zone de confort et saisir l’opportunité au passage. Il ne faut pas craindre l’échec. La peur, et j’en parle à juste titre, est une croyance à éliminer car il n’y a pas d’échec mais des leçons de vie qui nous renforcent devant de plus grands obstacles. Il ne suffit pas d’être dans le Tiercé gagnant, il faut être le Gagnant. Tout ceci s’acquiert par l’application de principes tels ceux de cet article.

    Bravo Sébastien et merci pour ces conseils. Cela fait vraiment plaisir de lire ces lignes

    Jacques (Brasilia-Brésil)

    1. Bonjour Jacques, eh bien merci pour ce message écrit avec force et compassion. On ressent en tout cas une grande volonté de recevoir la vie et non de l’affronter. Tout dépend en effet comment on réceptionne chaque situation et rien n’est facile pour personne. N’oublions pas que rien n’est acquis dans la vie. Au plaisir de vous relire.

      1. Jacques (Brasilia-Brésil)

        Merci Sébastien pour ta réponse.
        Si je me suis permis d’ajouter ce long commentaire c’est tout simplement pour dire à tous ceux qui doutent par qu’ils sont dans la difficulté ou encore sous l’emprise de croyances qui les freinent, qu’ils peuvent inverser la “vapeur” et retrouver une vie plus attractive.
        Chacun de nous dispose de “talents”, de compétences et de force intérieure pour faire face à l’adversité. Il ne faut pas être dur avec les autres parce l’on est dur avec soi-même. Une mauvaise humeur peut avoir plusieurs causes….il ne faut pas responsabiliser les autres mais pointer le doigt vers soi en se disant que c’est ainsi et que demain sera meilleur. Amitiés

        1. S’aimer soi-même, se respecter, tout devient plus facile. La communication se perd de nos jours, je parle ici de se parler face à face et non en clapotant sur divers claviers. Se parler aide à nous développer et de nous mettre face à nous-mêmes en s’exposant aux autres. On devient hélas exigeant, pressé, capricieux, tout le contraire d’un développement sain. On s’endort dans nos illusions.

Participez à cet article ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :